';

Avis d’expert

L’alimentation végétarienne ou végétarienne, riche en fibres, légumes, fruits et céréales complètes, apporte a priori les apports conseillés, hormis pour la vitamine B12, la vitamine D et le calcium chez la femme de 50 à 70 ans. Dans tous les cas la complémentation et/ou la supplémentation ne doit pas être réalisée à l’aveugle.  

Au niveau des macronutriments, ces régimes apportent moins de protéines (acides aminés), et sont plus riches en sucres/fibres. 

Sur le plan des micro-nutriments, cela se traduit par un apport moindre en lipides (acides gras saturés/trans, moins d’acides acides gras polyinsaturés oméga 3), vitamines D et B12 (absente chez les végétaliens), en iode et en zinc. En revanche, les apports sont plus riches en acides gras polyinsaturés (AGPI) oméga 6, caroténoïdes, vitamines B9, C et E, ainsi qu’en magnésium. 

Sur la base de ce constat, le Dr Emmanuelle Cart-Tanneur biologiste médical, fait le point dans un webinaire intitulé : Intérêts de la micronutrition dans les régimes végéta*iens, sur les paramètres biologiques à surveillerles minéraux (fer, iode, calcium zinc), les vitamines B12 et D, les protéines et acides aminés, les lipides (oméga 3 et oméga 6). 


Pour en savoir plus …

 

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site